Val d’Isère, de La Folie Douce aux Barmes de l’Ours

Chaque hiver, la magie opère à Val-d’Isère. Toute fraîche, toute belle d’un blanc laiteux et parsemée de chalets, la station de ski mythique s’éveille au spectacle de la saison qui va suivre où les acteurs sont aussi les spectateurs de leurs très riches heures. Ce spectacle si particulier se joue à l’hôtel et spa 5 étoiles Les Barmes de l’Ours et à la friendly La Folie Douce.

par | 21 février 2017 | Actualités, Hôtels, Voyager

La Folie Douce de Luc Reversade est devenu un incontournable alpin avant d’imposer son style inimitable un peu partout en France et dans le monde. Un grain qui nous gagne pour notre plus grand bien. Son concept bar/dance floor et son restaurant La Fruitière créent une ambiance unique et apportent de bien belles sensations en haut des pistes depuis 2007. Après 10 ans, ce place to be affiche une belle maturité, regorge de succès et est engagé plus que jamais sur la voie de l’initiation à toutes les joies. Danse, délire, exubérance, performances musicales et artistiques, hallucinations, une douce folie nous guette vraiment et nous plonge au cœur d’un bar clubbing à ciel ouvert qui change de forme selon l’angle. La scène se dilate au gré des ambiances où les fusions musicales puisées dans les remix sont reines. L’ivresse des hauteurs prend tout son sens. L’animation est aussi dans le public et les consommations en plein air ne sont pas toutes minéralisées et ferrugineuses pour s’enivrer de liberté. Les fêtards de jour ultra motivés cèdent à leur désir de se distraire pleinement sur les pistes de danse qui allège la couche de neige damée à coups du talon, fondant sous les chaussures de ski, et à en faire glisser la semelle sur le plancher pour s’amuser. Voilà qui ne fait que consolider l’ambiance de fête qui gagne en couleurs, comme il sied aux night-clubs, boules à facettes comprises ! Les clubbers oublient le jour et certains regards scrutent des dizaines de téméraires, qui s’effeuillent un à un : la doudoune laisse la place au pull qui s’efface pour les tshirts superposés au gré des airs de charme. À quand l’igloo pour limiter les déperditions thermiques où les pantalons de ski pourraient aussi s’évaporer ? L’enjeu perdurerait et qu’y dénicherait-on dans cet insolite voyage ?  L’exposition aux ondes sonores des DJ fait vibrer les corps pour des moments festifs démultipliés. L’ambiance qui traverse la Folie Douce tous les après-midis est profonde et les membres actifs du dance floor ne désarment pas. Ils se l’approprient en la chevauchant pour la piloter en live. Cette jet-set des neiges produit son plein effet. Il n’y a qu’à voir l’enthousiasme de ces intrépides pour s’en convaincre. Juchée à 2400 mètres d’altitude, introduisez-y-vous, vous ressentirez sous d’autres cieux l’envie d’être pris en otage.

Juste à côté, le restaurant La Fruitière se plie en quatre pour recevoir les skieurs et les randonneurs dans un décor contemporain composé de bidons de lait en fer blanc, de tuyaux en zinc, de carreaux anciens, de mobilier de coopérative laitière. Style et élégance pour cette halte gourmande d’altitude qui bouscule les codes par la montée en puissance des plats servis. À peine franchi le seuil, le charme opère. L’excellente carte se mesure à une cuisine riche en goûts qui marie les produits régionaux à d’autres standards dignes d’un restaurant répondant aux plus hautes exigences grâce aux chefs Franck Mischler et Christophe Kermel. Le temps des utopies est révolu, Luc Reversade, le fondateur de La Folie Douce est passé à l’offensive en flairant les fantastiques potentialités artistiques pouvant être habilement ficelées pour les clients, aiguiser leur curiosité et faire le pari de provoquer l’étonnement.

Une fois redescendu sur terre à la station dans le berceau du village, le Relais & Châteaux Les Barmes de l’Ours vous recueille et recueille aussi la faveur de tous, tant pour son élégance que pour son atmosphère chaleureuse, procurant une sensation de volupté et de sérénité. Caractérisée par une profusion de magnificence avec une certaine résonance universelle, l’établissement, contrebandier des songes, nous permet de vivre un épanouissement et nous procure un sentiment d’appartenance. Cet hôtel offre un badinage flamboyant, parce que la générosité, c’est la vie et cette caractéristique, Valérie Boulenger, sa directrice, en a fait un principe conjugué à un état d’esprit qui en fait aussi sa marque de valeur. Où que vous soyez, il régnera l’excellence du service, de la courtoisie, du chic, de la précision, où chacun sera convié à se laisser surprendre agréablement. Tous ces trésors déployés tiennent la promesse de passer de savoureux moments et offrent un degré magique de sensibilité, d’harmonies précieuses pour nous capturer dans une abondance d’élégance. Ce 5 étoiles incarne un chalet-hôtel privilégié au charme et à l’authenticité dédié à la quiétude et l’évasion. Pour la séquence plénitude et splendeur, l’hôtel vous propose de jouir des 1000 m2 du spa Valmont aux 11 cabines, d’un bain à remous, de deux saunas, d’un hammam et d’une piscine chauffée. Cet espace détente, qui répondra à toutes vos envies, est considéré comme le plus beau des Alpes françaises.

Loin de certaines stations ostentatoires, Val-d’Isère est la terre d’élection de l’harmonie avec en ressource de prédilection, la carte de la discrétion tout en restant chaleureuse dans le partage pour nous convier à un épanouissement de tous les sens. Le domaine skiable s’étire sur plus de 150 kilomètres et son extension à celui de la station voisine atteint 300 kilomètres de pistes pour donner nom à l’espace Killy. Autant de pistes à dévaler qui nourriront vos journées à prendre son temps sans le perdre, en appréciant toutes les distractions et la jouissance de moments oniriques. C’est dans cette culture de diversités que la station vous offre tout un monde de possibilités pour s’amuser et pour imaginer un séjour qui vous ressemble vraiment. Avec toutes ces prestations, seul le temps risquera de vous manquer.

© Hôtel Les Barmes de l’Ours – Val d’Isère.

Hôtel Les Barmes de l'Ours

Les Barmes de l'Ours

Au pied des pistes sur la face olympique de Bellevarde à 200 m des remontées mécaniques. Les barmes, en savoyard, sont les cavernes où se réfugiaient les ours pour hiberner. L’hôtel dispose de 49 chambres et 27 suites, d’un bar, de 3 restaurants et d’un spa de 1000 m2. Il est ouvert de début décembre à fin avril.

Les Barmes de l’Ours – Hôtel & SPA 5 étoiles
Chemin des Carats
73150 Val d’Isère
+33 4 79 41 37 00
Réservation en ligne

Plusieurs types d’hébergements en moyenne saison (du 19/02 au 01/04) petit déjeuner inclus dont :
Chambre standard : 310 euros en basse saison, 420 euros en moyenne saison
Chambre supérieure : 515 euros en saison, 670 euros en moyenne saison
Suite junior : 855 euros en saison, 1150 euros en moyenne saison
Suite prestige : 930 euros à 1340 euros en moyenne saison
Suite de l’Ours : 2120 euros à 2780 euros en moyenne saison

Restaurant La Fruitière - Val d'Isère

La Folie Douce

Télécabine de la daille
73150 Val d’Isère
+33 4 79 06 21 08
De 9H à 17H

La Fruitière Restaurant : +33 4 79 06 07 17
La Véranda VIP : +33 6 01 32 94 98

Station Val d'Isère

Val d'Isère

Une église baroque du 18e siècle
L’espace Killy et ses 300 km de pistes
Altitude : 1850 mètres

Du 18 au 25 mars, GEM Altiss Challenge
8e rencontre de ski inter-étudiante
Du 18 au 26 mars, Winter Golf
Compétition de golf sur neige
Du 4 au 7 avril, La Scara
37e compétition internationale de ski alpin pour les jeunes

La station est  à 30 Km de la gare de Bourg-Saint-Maurice et environ à 700 Km en voiture de Paris.

9 Partages
Partagez7
Partagez2
Tweetez