Vous ne connaissez pas encore le Bonhomie ? Vous savez, cette adresse rue d’Enghien dans le 10e — oui encore un lieu incontournable dans cette partie de Paris de plus en plus courue — qui est à la fois restaurant, coffee shop et bar à cocktail. Depuis la rentrée de septembre Paris ne jure que par cette adresse. Et reconnaissons-le, la carte des cocktails est effectivement à la hauteur de la rumeur d’excellence.

Normal me direz-vous, la patte de Remy Savage, « bartender le plus imaginatif au monde » en 2014 y est présente avec la touche de Ben Tyler, vainqueur de l’Angostura Global Cocktail Challenge France 2015, et de Matthew Long le responsable bar du Lulu White. Voilà, tout est dit et vous commencez à comprendre : Lulu White, Little Red Door, Bonhomie appartiennent à la même famille, celle du Bonomy Group. Leur empire naissant concurrencera-t-il celui de leurs devanciers de l’Experimental Group (Romée de Goriainoff, Olivier Bon et Pierre-Charles Cros). Côté restaurant, la carte propose des spécialités méditerranéennes (Marseille, Tunis, Beyrouth, Athènes) s’inspirant de recettes traditionnelles revisitées par le Montpellierain de 32 ans Timothée Prangé passé par le MojitoLab puis l’Experimental Cocktail Club avant de fonder avec Dotan Shalov (ex The Moose à Saint Germain) le Little Red Door.

Pour ce super soulful days#2, Bonhomie avait invité « Gikas Xenakis, chef du restaurant Aleria à Athènes lauréat chaque année depuis 2013 du prix “Greek Cuisine Award„ comme meilleur restaurant de cuisine créative grecque, et Vassilis Kyritsis, head bartender et cofondateur du The Clumies à Athènes, classé neuvième parmi les meilleurs 50 bars à cocktail du monde en 2016. » La barre était placée très très haut. Nous étions habitués aux accords met et vin, avec ce super soulfull days#2 l’établissement nous propose des accords met et cocktail. La carte nous indique que les plats et les cocktails ont été conçus pour dialoguer entre eux. Nous partîmes très enthousiaste, car pour l’occasion, c’était toute la rédaction qui était là, enfin, ses cinq piliers. Vous trouverez en fin d’article la carte des plats, cocktails et vins.

L’endroit étant quasiment tout en vitrine, les 200 m2 du lieu ont reçu un traitement architectural et décoratif très contemporain. La cuisine ouverte dans le fond offre le spectacle d’une ruche bien organisée permettant de s’installer face aux acteurs. Le bar tout en longueur aussi est au centre et fait face à la cuisine, s’articulent autour les table d’hôtes accompagnées de tables plus intimistes. Le mobilier est simple et efficace dans la ligne less is more, cependant, reconnaissons un léger manque de confort sur les bancs certes rembourrés mais sans dossier. Du coup, nous nous sommes moins ramollit et nous avons pu nous concentrer sur nos assiettes. Le décor reste chaleureux et convivial pour90 couverts pouvant être servis au même moment dans un espace permettant de nous entendre sans brailler. Désolé, mais nous n’avions pas de sonomètre comme François Simon pour mesurer les décibels, ni de caméra cachée dans les lunettes pour réaliser une vidéo discrète.

Les plats présents à la carte nous offrent quelques exemples incontournables de la tradition gastronomique grecque, mais que l’on sent revisitée et modernisée. Nous décidons de tester toute la carte et commençons par l’entrée, que nous partageons, les Mixed Greens Pie. Très belle surprise, nous retrouvons les fameuses xorta qui s’associent très bien à la feuille filo craquante accompagnées de crème de feta et de thym. C’est une belle mise en bouche remarquable avec le cocktail associé. Celui-ci est très équilibré, bien balancé et il nous emmène en voyage. Peut-être que les portions aurait gagnés à être plus généreuse. Cette impression est balayée par les calamari me spanaki kai ryzies, des encornets sautés qui ne manquaient pas de générosité avec un beau mariage dans le cocktail proposé. Nous avons été moins enthousiaste avec les meatballs. Ce plat manquait cruellement de générosité considérant son prix. Nous avons noté malheureusement un déséquilibre des saveurs, l’oignon masquant le goût de la viande en tartare et la marmelade de ouzo n’était pas assez fondante pour se mêler aux autres saveurs en bouche. Était-ce dû à l’utilisation présumée de l’agar-agar ? Nous n’avons pas posé la question pour nous concentrer sur le cocktail à base de whisky, qui était parfait très sincèrement. Les autres plats étaient naturellement très bien maîtrisés avec une mention spéciale pour le pastitsio revisité et le Ryzogalo en dessert généreux.

En conclusion, les cocktails étaient excellents avec une touche d’originalité parfaitement maîtrisée. Le résultat a été à la hauteur de nos attentes, qui étaient importantes à la lecture de la carte. Côté plats, indéniablement le chef a su nous faire voyager, même si certains nous semblaient manquer de générosité (le prix annoncé sur la carte nous laissait imaginer une assiette plus copieuse). Une expérience à renouveler.


Bonhomie
22 rue d’Enghien, 75010 Paris
Ouvert du lundi au vendredi de 08h30 à 02h00 et le samedi et le dimanche de 10h30 à 02h00
09 83 88 82 51

Les plats
Mixed Greens Pie 12
Herbes sauvages, crème de feta, thym, filo
Cocktail : Mediterranean Collins
Meatballs 16
tartarre de bœuf, crème yaourt-wasabi, marmelade de ouzo, menthe
cocktail : Salty Whisky sour
Calamari me spanaki kai ryzi 17
encornets sautés, émulsion de fenouil et épinards, raisin pickled, beignet de riz à l’encre
cocktail : Seaside margarita
Feta crème brûlée 12
betterave rôtie, radis pickled, crème de roquette, sésame croustillant
cocktail : Nostalgia
Pastitsio 16
pasta de blé dur, queue de boeuf, shitake, béchamel mousseuse
cocktail : Infinity#2
Ryzogalo 12
mousse de riz au lait, crème de pistache, sorbet de cerises amères, beignet de riz à la cannelle
cocktail : Reverse Martinez

Les cocktails
Mediterranean Collins 12
Gin Tanqueray No10 cuit avec sésame noir et blanc, Aegean cordial, soda au fenouil
Salty Whisky sour 12
Whisky Cardhu Amber rock, blanc d’oeuf à la bergamote, miel salé, citron frais, teapot bitters
Seaside margarita 14
Tequila Don Julio blanco, liqueur à la fleur de sureau, citron frais, cordial au shitake
Nostalgia 10
Mastiha, vermouth Antiqua Formula, shrub de fruits rouges, Campari
Infinity#2 14
Rhum Zacapa 23 ans, distillé de levure, noisette, vanilla, caramel
Reverse Martinez 12
Otto’s Athens Vermouth, Gin Tanqueray No10, maraschino, bitters

Les vins
Blanc
2015 Hatzidakis Assyrtiko, Santorini – Grèce 12cl : 9, 75cl : 47
Rose
2014 Domaine ‘Thymiopoulos’ Xinomavro – Macédoine, Grèce 12cl : 7, 75cl : 37
Rouge
2015 Domaine ‘Thymiopoulos’ Jeunes vignes de Xinomavro Naoussa, Grèce 12cl : 7, 75cl : 37

1 Partages
Partagez
Partagez1
Tweetez