Les 80 printemps des AOC Limoux en Occitanie

Au sud de Carcassonne, la belle Limoux nous offre ses meilleurs Blanquettes et Crémants produits par des vignerons attachés à leur terre et respectueux de celle-ci. Un séjour s’impose dans cette partie de l’Occitanie en ce début d’été pour fêter les 80 ans des AOC Limoux.

La plus ancienne mention écrite de « flacons de Blanquette » et de ses bulles date de1544. Ainsi, l’inventeur de la méthode champenoise à la fin du 17e siècle, le moine Dom Pérignon, peut aller sobrement, humblement se rhabiller. Déjà au 17e siècle, nos amis Anglais qui connaissaient bien le Sud-Ouest s’adonnaient au vin pétillant. Encore aujourd’hui, pour beaucoup de Britanniques et d’habitants d’Amérique du Nord, la blanquette de Limoux reste une alternative élégante et racée à l’onéreux champagne. D’ailleurs, le volume à l’export est en forte progression (les AOC Limoux représentent 46% des exportations de vins français vers le marché nord-américain). En 1938, Il y a tout juste 80 ans, les deux effervescents AOC Limoux Blanquette de Limoux et AOC Limoux Méthode Ancestrale recevaient leur reconnaissance en AOC (Appellation d’Origine Contrôlée). C’est l’AOC la plus ancienne du Languedoc et une des premières de France. La Blanquette de Limoux est composée en grande partie du cépage mauzac, elle comporte aussi 10% de chardonnay ou de chenin. Alors que la Méthode Ancestrale est à 100% de mauzac, élaborée de manière traditionnelle. La tradition exige une mise en bouteille à la lune descendante du mois de mars pour une prise en mousse naturelle directement dans la bouteille. Mais savez-vous d’où vient ce nom de blanquette ? La réponse est glissée dans cet article.

Dès 2010, les AOC Limoux ont été parmi les premières à participer au projet européen Life+ Biodivine qui porte sur « porte sur la gestion de la biodiversité dans les paysages viticoles ». Puis en 2016, ce fut la mise en place d’un projet agro-environnemental et climatique (PAEC) « visant à généraliser les mesures agro-environnementales permettant de préserver la biodiversité ainsi que la ressource en eau ». C’est dans ce contexte que les acteurs du vignoble ont travaillé également au développement de l’oenotourisme en Pays Cathare. Fin 2017, un dossier pour l’obtention du label Vignobles & Découvertes a été déposé auprès d’Atout France, et depuis 2018, l’appellation Limoux fait partie désormais des destinations labellisées. Créé en 2009, le label Vignobles & Découvertes est attribué pour une durée de 3 ans par Atout France, après recommandation du Conseil Supérieur de l’Oenotourisme, à une destination à vocation touristique et viticole proposant une offre de produits touristiques multiples et complémentaires (hébergement, restauration, visite de cave et dégustation, musée, événement…). L’offre proposée doit permettre au consommateur de faciliter l’organisation de son séjour et de l’orienter sur des prestations qualifiées.

Carcassonne et Rennes-le-Château. Photos DR

Côté séjour, les offres sont nombreuses à Limoux Et vous pouvez télécharger un carnet de voyage qui vous aidera à faire votre choix sur l’un des quatre terroirs. Le terroir d’Autant, abrité des flux d’ouest et d’est par le massif des Corbières et le massif du Chalabrais, profite d’un climat chaud et sec. Le terroir Méditerranéen, situé à l’est de Limoux, est le plus proche de la mer et bénéficie d’un climat chaud tempéré par les vents marins. Le terroir Océanique, à l’ouest de Limoux, est ouvert aux vents d’ouest avec un climat plus humide avec des périodes chaudes. Le terroir de la Haute Vallée, qui se rapproche des Pyrénées, est plus froid et plus humide avec un printemps tardif et un automne frais.

A Limoux, j’ai pu séjourner au Grand Hôtel Moderne et Pigeon installé dans l’ancien siège des Pénitents Blancs. De l’ancienne chapelle subsiste une grande fenêtre restaurée donnant sur la rue Barberouge. Il offre 10 chambres et 3 suites au charme délicieusement suranné. De 96 euros la chambre à 190 euros la suite familiale en haute saison. Le propriétaire, Stéphane Castaing, qui est aussi le chef, s’est formé et a voyagé à travers le monde auprès d’établissements prestigieux (Paris, Méribel, Porto Vecchio, Berlin, Tokyo…) avant de revenir sur ses terres d’enfance. Sa carte gastronomique, renouvelée très régulièrement, ne propose que des plats « faits maison » et sont élaborés sur place à partir de produits bruts. Le restaurant Tantine et Tonton, est un incontournable de la région, sous son haut plafond jouent des lustres-disques en verre de Murano qui veillent à la qualité de votre repas. Lors de mon passage, j’ai pu déguster en entrée, un foie gras sur toast brioché et sa crème montée à la truffe et cappuccino de potiron oignon ; en plat, un cabillaud en croûte de persil bisque de homard mousse de romanesco orge perlée ; en dessert, un caramel de lait sorbet mandarine avec mousse de mandarine et des morceaux de mandarine. Le menu plaisir est proposé à 35 euros sans les vins et si vous choisissez de laisser carte blanche au chef pour l’ensemble de la table, il vous en coûtera 55 euros. Les accords mets et vins sont possibles avec 3 verres (15 euros), 4 verres (20 euros) ou 5 verres (25 euros). Pour une sélection à la carte, l’entrée est entre 12 et 15 euros, le plat entre 19 et 25 euros et le dessert entre 10 et 12 euros. A la belle saison, et en Occitanie la belle saison arrive vite, vous pourrez profiter de la grande terrasse fleurie en toute intimité. Ce chef dynamique possède aussi deux autres restaurants dans la ville, La Tantina sur la place centrale de Limoux et La Bellavita, également sur la place de la République, qui ont la même démarche de travailler des produits de qualité dans l’esprit maison.

Les plats du restaurant Tantine et Tonton sont « faits maison » et sont élaborés sur place à partir de produits bruts. Photos DR

Les vignobles savent recevoir et c’est un atout incontournable pour découvrir les vins et leur mode de fabrication. De plus, c’est ce que le public, amateur éclairé ou néophyte, recherche : cette proximité, ce lien avec l’artisan, le viticulteur que la grande distribution a cisaillé, anonymé au profit de produits industriels rarement bon pour la santé, mais très bien marketé. Le domaine J. Laurens du terroir d’Autant (Blanquette de Limoux, Méthode Ancestrale et Crémant de Limoux) peut recevoir quotidiennement 30 personnes pour ces découvertes. Ce domaine est détenteur du label Vignoble & Découverte. Le domaine Delmas, dans le terroir de la Haute Vallée s’est converti au bio (culture de la vigne et vin) dès 1986, soit 32 ans aujourd’hui. Ce domaine de 31 hectares peut accueillir 15 personnes quotidiennement et vous faire découvrir leur production de AOC Blanquette Méthode Ancestrale, AOC Blanquette de Limoux, AOC Crémant de Limoux, AOC Limoux.

Frédéric Garrabou, un jeune viticulteur à suivre

Frédéric Garrabou du domaine Garrabou. Photo DR

Lors de mes dégustations au domaine de Fourn, j’ai aussi fait la rencontre d’un jeune viticulteur Frédéric Garrabou du domaine Garrabou. Et, je ne pouvais pas ne pas vous le présenter. « Après avoir tant vinifié pour les autres, » il nous explique humblement que « C’est très particulier de se livrer sur ses propres parcelles. Quand on vinifie pour les autres on ressent toujours du recul et du détachement même si on s’implique à fond. Lorsqu’on vinifie sur ses terres on se livre, on se dévoile, on prend des risques. » Avant d’en arriver là, Frédéric Garrabou a effectué son BTS viti-oeno à Beaune. La Bourgogne devient son pays d’adoption et a « eu la chance de travailler aux côtés de François Parent du Domaine A-F Gros ainsi qu’au côté de Jean-Pierre Confuron au sein du Domaine Chanson. » Il indique que: « Ces deux maisons emblématiques de la Côte m’ont appris à respecter les terroirs, les maturités et m’ont inculqué le culte du mono-cépage. Sans assemblage, on est sans filet ; c’est le terroir et le millésime qui marquent le vin. » Il poursuit ensuite sa formation pendant deux années à Bordeaux où il décroche le fameux DNO (Diplôme National d’Œnologie) en 2010. C’est alors le moment de découvrir le monde et d’accumuler les vinifications et des compétences en œnologie. Ce sera l’Australie puis Napa (Californie) et Marlborough (Nouvelle-Zélande) [NDLR :Voir le portrait de Siobán Harnett, la passion néo-zélandaise du vin] où il découvrira différentes sensibilités et approches ? Il comprendra que les connaissances théoriques sont importantes, mais qu’il faut les associer au « respect du cépage et de son contexte pédoclimatique (NDLR : conditions extérieures qui affectent le végétal au niveau du sol) [ce qui] est capital pour élaborer des grands vins. » 2012 marque le retour en France où il vinifie comme consultant pour plusieurs domaines dans le Languedoc dont des domaines bio. L’idée, même lointaine qui germait depuis le début s’affirme. En 2014, il rentre au domaine familial dans le terroir de Gardie dans la région de Limoux qui dispose aujourd’hui de 22 hectares. Avec cette reprise, il décide de reprendre son indépendance et de ne plus livrer la cave coopérative et « de travailler le vignoble comme [il] le souhaitait avec une orientation Limoux Blanc pour les chardonnays et IGP Haute Vallée de l’Aude pour le Pinot Noir. » Un challenge, mais qui s’appuie sur l’expérience qu’il a acquise au fil du temps. 2016 marque le premier millésime avec 3000 bouteilles de chaque cépage : le 100% Chardonnay pour l’AOP Limoux blanc et le 100% Pinot Noir pour l’IGP Haute Vallée de l’Aude. Pour ce début prudent, le reste des grains est vendu en gros. Le Chardonnay provient d’une parcelle unique La Fontvieille de 75 ares et a été élevé en barrique de 500 litres pendant 9 mois. Le Pinot Noir provient aussi d’une parcelle unique, Le Salsous, avec une fermentation malolactique en barrique de 500 litres. Dans les deux cas les vignes sont en culture raisonnée s’inspirant de la viticulture biologique sans herbicides. Le plus important : la dégustation. Nous avons été impressionné par ce premier millésime que nous vous recommandons avec empressement. Nous sommes prêts à parier qu’il y en aura beaucoup d’autres et nous nous en réjouissons à l’avance. Nous souhaitons longue vie au domaine.

IGP Haute Vallée de l’Aude, 100% Pinot Noir et AOP Limoux blanc, 100% Chardonnay. Millésime 2016. Domaine Garrabou. Photo DR

Alors bien sûr, il y a tant à faire dans la région de Limoux qu’il est impossible de citer toutes les activités et tous les acteurs locaux. Cependant, à quelques kilomètres au nord se trouve Carcassonne, la célèbre cité médiévale inscrite au Patrimoine Mondial de l’Unesco, qu’il serait dommage de ne pas visiter. Et si le mystère vous attire, mettez le cap au sud, vers Rennes le Château. Vous serez émerveillés par la beauté de son patrimoine avec son château et sa tour, son église Sainte Marie-Madeleine. Ou encore l’abbaye de Saint-Hilaire juste à côté de Gardie à l’est de Limoux. Et pour une ultime balade, pourquoi ne pas emprunter le canal du Midi à pied, à vélo, à cheval ou en bateau. Vous n’avez toujours pas trouvé pourquoi la Blanquette de Limoux se nomme Blanquette ? En fait, il s’agit d’un ancien surnom du mauzac qui présente des feuilles recouvertes d’un fin duvet blanc. Allez ! Partons en Occitanie !

Abbaye de Saint-Hilaire (11250). Photo DR

Les adresses

Grand Hôtel Moderne et Pigeon
1 place du Général Leclerc
11300 Limoux
Tél. : +33 4 68 31 00 25

Tantine & Tonton
1 place du Général Leclerc
11300 Limoux
Tél. : +33 4 68 31 21 95

Domaine J. Laurens
Les Graimenous
11300 La Digne d’Aval
Tél. : +33 4 68 31 54 54
Le domaine accueille du lundi au vendredi de 09h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00.

Domaine Delmas
11 route Couiza
11190 ANTUGNAC
Tel : +33 4 68 74 21 02
Le domaine accueille au caveau du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h et sur rendez-vous le week-end. Accueil de groupe sur rendez-vous.

Domaine de Fourn
Robert Pierre
11300 Pieusse
Tél. : +33 4 68 31 15 03
Le domaine accueille tous les jours de l’année de 9h à 12h et de 14h à 19h. Dégustation gratuite et groupes sur rendez-vous.

Domaine Garrabou
Frédéric Garrabou, vigneron œnologue
10 chemin de Ronde
11250 Gardie
Tél. : +33 6 16 28 30 22

Office de tourisme du Limouxin
7 avenue du pont de France
11300 Limoux
Tél. : +33 4 68 31 11 82

Aude Tourisme
Pays Cathare

Carnet de voyage de l’appellation Limoux à télécharger :Hébergements, restaurants et ateliers chez le vigneron…

Limoux

Partagez220
Tweetez
Partagez
Enregistrer
220 Partages