">">

chateau-le-bouis-narbonne-terrasse-exterieur

Frédérique Olivié, la propriétaire du domaine, Château Le Bouïs, a pu grâce au projet ODYSSEA promouvoir un nouveau modèle de valorisation du patrimoine. Ce sera « La légende du Bouïs, fabuleux voyage multimédia des vins qui parlent » dans une mise en scène mêlant nouvelle technologie et arts. Les visiteurs, amateur de vin ou simplement curieux, découvrent 300 ans d’histoire en 5 étapes à travers tout le domaine et la dégustation des vins du château. Film, galerie multimédia (photographie, arts et nouvelle technologie) sont autant de supports qui aident à la compréhension durant le parcours. Ensuite l’expérience olfactive permet de comprendre et différencier les différents goûts du vin.

Un château, bâti à la fin du Xème pour protéger Narbonne et ses alentours contre les invasions maritimes , se trouvait là dont il ne reste depuis 300 ans que les ruines et la tour Barberousse. La terre Cathare se souvient du passage des Croisés pour aller guerroyer à Jérusalem au nom d’une croix, des guerres de religions, des dragonnades, de Richelieu qui ordonne la destruction et l’abandon du château. Ses pierres serviront à la reconstruction du village à ses pieds. Un village, dit en circulade, ses rues s’enroulant de manière caractéristique autour du château comme pour protéger ses ruine qui seront seront élevées au rang des Monuments Historiques en 1948. Aujourd’hui, nous pouvons profiter de cette éminence d’un panorama spectaculaire sur la côte, l’étang, les marais salants, l’église Notre-Dame de l’Assomption ainsi que le port. La commune vient de recevoir le label 2 fleurs récompensant le travail effectué sur les arbres, les arbustes et les fleurs, sur le développement durable dans un total respect de l’environnement.

Le village a aussi donné naissance à de nombreux domaines vinicoles (AOC Corbières). Sa garrigue avec le thym et le romarin, le vent marin de la Méditerranée toute proche, son sol argilo-calcaire marquent les cuvées du domaine. La propriétaire Frédérique Olivié, arrière petite-fille de négociant en vin Sétois, connait le vin et sait l’élever. Elle a su redonner ses lettres de noblesse aux 50 hectares de son domaine. Elle privilégie la biodynamie et des équipements en cuivre. Sa production s’articule autour de 20 % en rosé, 5 % en blanc et 75 % en rouge. Je vous recommande les cuvés Roméo et Juliette, Arthur et Zoé et la Cigale en rosé. Les activités oenotouristiques sont à l’honneur dans un domaine qui propose l’hébergement et possède 2 suites et 5 chambres. Le restaurant et sa terrasse peuvent accueillir jusqu’à 100 personnes.

L’Europe est à l’origine du projet ODYSSEA qui a pour but de relier entre elles les cités portuaires maritimes et fluviales d’Europe et de stimuler la création d’emploi durable via le tourisme notamment. Ainsi des itinéraires maritimes régionaux sont créés. En Languedoc-Roussillon, trois villes pilotes ont été choisies : Gruissan, Palavas et Agde. Les sites patrimoniaux sont toujours le point de départ de balades culturelles comme Notre-Dame des Auzils ou la plage des chalets. Naviguer en gabare sur le canal du Midi et sur le canal de la Robine classés au Patrimoine de l’humanité vous vous sentirez une âme de marin. L’été indien prolongeant la saison, je vous recommande cette destination.


Comment s’y rendre :
Paris Gare de Lyon jusqu’à Narbonne

Château Le Bouïs
Route Bleue
11430 GRUISSAN
Tél 04 68 75 25 25