salle 1

Qu’on se le dise, le 9e arrondissement est peut-être en train d’opérer la même mutation que le 10e arrondissement et qui sait devenir the new place to be ! Après le Grand Pigalle Hotel, le bar à cocktail Bâton Rouge, voici B-Boyz qui élève le burger au rang de street art burger avenue de Trudaine.

Certes la mode du street food a le vent en poupe et n’est pas prêt de s’éteindre a priori. Ouvert depuis novembre dernier, ce nouveau restaurant est en fait l’aventure des anciens du Captain B. Comme son nom l’indique, ici, c’est le règne du burger sous toutes ses formes. Un de plus nous direz-vous. Peut-être, cependant, le consommateur a tout à gagner en voyant de nouveaux restaurants de cette qualité se multiplier. La France, pays de la gastronomie s’il en est, est un des pays européens qui a le plus d’enseignes américaines de fast food dont les produits ne sont pas l’idéal de la qualité et du goût malgré le martellement assourdissant de leur marketing.

Adobe Photoshop PDF

Ici, avenue de Trudaine, à 5 minutes du métro Anvers, on entre dans un univers inspiré de la street culture et du mouvement hip-hop des années 80 et 90. Les indispensables murs de briques, qui ne seraient que des murs de briques s’ils n’étaient accompagnés des fameux ghettos blasters, ici customisés par deux artistes parisiens Daco et Bishop Parigo. Ajoutez à cela des pochettes de vinyles de rapp servant de support aux menus, ainsi que d’autres détails décoratifs peaufinant l’atmosphère.

Notorious Big BD

Les gérants Julien Collignon et Vincent Hervé sont les anciens directeurs du restaurant Les Fils à Maman, qui ont repris le restaurant Captain B avant de se lancer dans l’aventure de celui-ci. Convivialité, sourire et partage sont leur maître mot pour animer leur nouveau bébé qui correspond à ce que cherchent les jeunes urbains parisiens. Mais venons-en à l’essentiel, la cuisine. L’accent a été mis sur des produits frais de qualité comme la viande 100% charolaise, le bun livré frais chaque mati par une boulangerie américaine. Une des spécialités de la maison est aussi de penser aux végétariens et aux personnes intolérantes au gluten. Ainsi on trouvera des légumes qui remplaceront le pain, en frites en salade ou en crudité. Avocat, champignons portobello, aubergines, ramen et galette de pommes de terre font partie des légumes sélectionnés. Et pour pousser l’expérience plus loin, vous pouver remplacer votre steak de boeuf par un tout aussi gouteux steak de soja. Si les burgers traditionnels (le Notorious Big, le Tupac ou le kid cudi pour les enfants) sont très réussis et des clins d’oeil aux rappeurs célèbres, nous vous conseillons néanmoins les burgers dont le pain est remplacé par les légumes. Notons aussi la présence du fish and chips, du tartare entre autres bonnes choses. Le menu du midi est à 13 euros pour le plat seul, 16,50 euros pour l’entrée plat ou plat dessert, 20 euros pour l’entrée, le plat et le dessert. Le Brunch est proposé à 23 euros. Le soir, les burgers sans pain sont proposés à 16 euros et les autres entre 15 et 22 euros. L’addition vous sera présentée dans des étuis de cassettes audio recyclées aux couleurs du restaurant.

Ah, j’allais oublier. Que signifie B-Boyz ? Pour celles et ceux qui n’étaient pas né, c’est le nom qu’on donnait aux danseur de breakdance : B pour Breaker.

Big forest BD
B-Boyz
Street art burger
5 avenue Trudaine
75009 Paris
ouvert du Lundi au samedi de 12h00 à14h30 et de 19h00 à 22h30
01 45 26 62 46

8 Partages
Partagez8
Tweetez
Partagez
Enregistrer